Retour au dossier
09 min

Réalisez votre bureau Programme à l’aide de ce tutoriel

Ce bureau 100% modulable s’adapte à toute situation et espace. Avec Programme au sein de votre intérieur, retrouvez un jeu de construction aux possibilités infinies. Découvrez, sans plus attendre son tutoriel !
Par Leandro le 17/05/2018
Ce bureau 100% modulable s’adapte à toute situation et espace. Avec Programme au sein de votre intérieur, retrouvez un jeu de construction aux possibilités infinies. Découvrez, sans plus attendre son tutoriel !
Créé par Alphée Grand, Programme est un bureau hors du commun. Totalement modulable, il répond à tous les besoins d’espace et de praticité que l’on peut avoir. Réalisée en bois avec un module permettant son rangement, cette création s'immisce dans tous les logements sans exception et offre une large palette d’adaptations.
Mais avant d’attaquer ce tutoriel, n’oubliez pas de télécharger les plans de découpe présents ci-dessous, de la liste du matériel, de la notice de montage (si besoin) et de vous armer de patience. Car comme le rappelle le créateur, la réalisation de ce bureau prend jusqu’à deux semaines. Une attention minutieuse est donc requise pour la conception de cette oeuvre unique et modulable à souhait. Croyez-nous, vous aurez de quoi briller en société après un tel accomplissement !

Etape 1: Découpe du bois en usine

Pour la découpe des structures en bois, n’hésitez pas à vous rapprocher des fablabs à proximité pour ainsi obtenir le matériel adéquat. Munissez-vous donc des plans nécessaires à la réalisation de Programme puis découpez-les à la taille indiquée par Alphée Grand.
Gardez toutefois 6 tourillons d’1 mètre de côté puis découpez-en 9 à 81 cm et 2 à 82,6 cm. Pour les tourillons ayant 2m de diamètre, découpez-en 4 à 158,4 cm et le dernier à 160 cm.
La découpe du bois contreplaqué Okoumé peut être réalisée de deux façons différentes : l’une à la scie circulaire et l’autre à la fraiseuse numérique CNC.
À la scie circulaire, il vous suffit de suivre le plan de découpe de chaque élément du panneau. Un code couleur vous aidera par ailleurs à identifier leur place au sein du bureau. La découpe est ensuite réalisée en trois parties : les mesures générales, les mesures des éléments ainsi que l’ordre de découpe.
Alphée Grand insiste également sur le fait que vous pouvez également recourir à plusieurs panneaux de taille réduite plutôt qu’un grand panneau de 2m50 par 1m22. Vous devrez néanmoins faire très attention lors de la répartition des éléments, rappelle-t-il, puisque lors de la découpe, il faut prendre en compte les 2mm de traits de scie qui disparaissent à chaque coupe.
Pour ce qui est de la découpe à la fraiseuse numérique CNC, vous n’avez qu’à simplement télécharger les fichiers Illustrator #1 et #2 et re-disposer les différents éléments selons les dimensions du plan de travail de la machine.
Quant au perçage des profils du caisson, des châssis et des pieds, il suffit de suivre le plan “usinage bois” pour tracer les repères. Pour percer le caisson et les pieds, pensez à utiliser la perceuse à colonne pour obtenir un perçage perpendiculaire de telle sorte à ce que les tourillons, une fois posés, soient également perpendiculaires.
En ce qui concerne le rainurage des plateaux, nous vous conseillons de vous référer aux plans situés plus haut pour les effectuer à la scie circulaire. Baisser alors la lame à 8 mm et faites glisser le guide à 3,8 cm de la lame tout en suivant le schéma.
Ensuite, vous ferez des passes tous les deux millimètres de 3,8 cm à 6,2 cm et cela tous les dix centimètres dans le sens de la longueur. Vous réaliserez ce marquage 6 fois sur le plateau de 60 x 79 cm, 4 fois sur le plateau de 40 x 79 et 5 fois sur les deux plateaux de 50 x 39,5.
Astuce Remix: Ici, le créateur a décidé de travailler avec du contreplaqué okoumé. Pourtant, vous pouvez bien évidemment travailler avec un autre type de bois. Contreplaqué de peuplier, OSB… le choix des possible ne tient qu’à vous !

Etape 2: Le montage du bois

Collage des pieds
Lors de cette étape, vous allez donner forme à votre bureau. Pour réaliser cela à bien, commencez par le collage des pieds : prenez alors les quatre bandes de 75 x 4,5 cm et les quatre autres de 75 x 3,5 (zone rouge) et collez une bande de chaque l’une sur l’autre de manière à former un L en profil. Répétez cette étape pour l’opération des autres pieds.
Châssis
Les châssis, quant à eux, demandent beaucoup de rigueur pour leur assemblage alors armez-vous de patience et munissez-vous des deux bandes de bois (zone jaune) de 60 x 5 cm. Tout en vous référant aux schémas d’assemblage, glissez les tourillons d’1m dans les deux perçages traversants puis glissez les quatre autres, de 81 cm dans les quatres autres trous d’1 cm de profondeur. Collez-les à l’aide de colle puis insérez la deuxième bande de bois dans le bon sens.
Une fois que la colle a séché, coupez à la scie manuelle les bouts de tourillons qui dépassent puis bloquez à l’aide d’un serre-joint deux bandes de 85x5 cm sur les côtés ouverts du montage.
Tracez, au niveau des quatre coins, deux repères espacés de 2 cm et à 9 mm du bord de la bande comme présenté sur l’image. Percez dans ces deux repères des trous de 0,6 cm de diamètre et 3cm de profondeur à chaque coin puis enlevez les serre-joints. Encollez les deux parties percées ainsi que le tourillon de 6 mm, repositionnez ensuite la bande et insérez le tourillon en prenant soin de le couper aussitôt avec une scie manuelle. Répétez cette opération pour chaque coin.
Pour la réalisation du second châssis (93,6 x 82,6 cm), la démarche est la même. Munissez-vous de deux bandes de bois (zone jaune) de 90x5 cm. En vous référant toujours au schéma d’assemblage, disposez les tourillons d’1m dans les quatres fentes traversantes et glissez les cinq tourillons de 81 cm dans les cinq autres perçages d’1 cm de profondeur. Il ne vous reste plus qu’à consolider le tout comme vu précédemment.
N’hésitez pas à superposer les supports, constituant la surface du bureau sur le châssis pour vérifier que le tout s’encastre parfaitement. Une étape non-obligatoire mais essentielle à la parfaite construction de Programme. Par ailleurs, ce support peut rester stocké dans le caisson de rangement. Libre à vous de le mettre ou non.
Caisson de rangement
Enfin, en ce qui concerne la réalisation du caisson de rangement, assurez-vous d’avoir toutes les pièces de contreplaqué (zone bleue), 4 tourillons de 158,4 cm et un tourillon de 160 cm. Enroulez ensuite à chaque extrémité les tourillons de ruban de caoutchouc auto-vulcanisant pour qu’ils aient un diamètre de 25 mm.
Suivez ensuite le schéma de montage : à partir du panneau de 160 x 30 cm, vissez les deux bandes de 156,4 x 5 cm dans les zones de pré-perçage pour former ainsi la base de ce caisson. Posez les deux profils du caisson et vissez-les à cette base tout en respectant les zones pré-percées. Puis positionnez les tourillons avec celui de 160 cm dans les perçages traversants. Pour parfaitement caler le tout, placez deux vis à chaque extrémité de ce tourillon.

Etape 3 : Découpe du métal en usine

Découpe de la tôle en acier
Tout comme pour la découpe du contreplaqué vue précédemment, la découpe de la tôle peut se faire de deux façons différentes. L’une par massicot pneumatique et l’autre à la découpeuse jet d’eau.
Pour ce qui est du massicot, il vous suffit de suivre le plan de découpe organisé en deux parties : mesures générales et mesure des éléments. Les éléments y sont, une nouvelle fois, indiqués par un code couleur permettant d’identifier le type de module et leur forme.
Pour la découpe au jet d’eau, téléchargez le fichier Illustrator correspondant et disposez les différents éléments selon les dimensions du plan de travail de la découpeuse.
En ce qui concerne le perçage des éléments de piétement (jaune), des cornières (rose) et des coulissoirs (bleu clair), vous n’avez qu’à percer les différents éléments comme indiqué sur le plan.
Usinage
Vous pouvez aisément casser les coins de la plaque pour créer des obliques sur les cornières et l’élément de piétement en recourant à une ponceuse lapidaire comme sur la photo. Cette étape n’est, pas nécessaire, si vous avez utilisé la découpeuse à jet d’eau puisque la découpe est alors plus précise.
Pour recevoir les futurs tutoriels directement dans votre boite mail, il vous suffit de vous abonner juste
.

Etape 4: le pliage des cornières

Pour cette étape, tracez sur chaque plaque toutes les zones à plier. Pliez ensuite les cornières et les éléments de piétinement à 90° sur la zone indiquée par les pointillées. Pour les modules, la technique pour les plier consiste à le faire suivant cette photo pour insérer la plaque par l’arrière de la plieuse.
Pliez ensuite les coulissoirs, porte-plantes et porte-revues en suivant l’ordre de pliage pour obtenir le profil souhaité. Pour les casiers, réalisez le dernier pli en faisant un montage comme présenté sur la photo. Serrez la base contre le plan de travail à l’aide de serre-joints en intercalant une plaque de tôle épaisse puis placez deux serre-joints sur la seconde paroi à plier en intercalant, une nouvelle fois, une plaque de chaque côté contre la zone de pli. Ainsi vous plierez plus facilement la paroi dû au déploiement de la force des bras du serre-joint. Veillez cependant à bien placer la plieuse sur la zone de pliage et vérifiez également les dimensions ainsi que l’angle avant et après chaque pli.
Soudure des éléments de piétements
Suivez attentivement le schéma et soudez les pièces aux zones indiquées. Il faut vous créer deux bases de piétement dans un sens puis dans l’autre pour ensuite adapter deux pieds gauches et droits.
Astuce Remix: Vous pouvez également imaginer d’autres modules pour les adapter aux mesures de votre tablette, smartphone etc. Alphée Grand propose une palette de module mais vous pouvez également les adapter selon vos besoins.

Etape 5: Assemblage du bois et du métal

Insertion des manchons à visser, des cornières aux chassis
Tout d’abord, serrez à l’aide d’un serre-joint les châssis et vérifiez qu’ils soient au même niveau l’un par rapport à l’autre. Ensuite, posez la cornière en plaçant son axe de symétrie à l’intersection des deux châssis grâce aux perçages de la cornière. Puis percez les châssis avec un diamètre de 11mm, à 12mm de profondeur dans la tranche et à 20mm dans la largeur et insérez les 12 manchons.
Fixation des bases de piétement avec les pieds en L
Prenez un pied et une base de piétement. Place la base à l’intérieur du L et pré-percez les quatre points pour faire un repérage ensuite percez totalement à la perceuse portative au diamètre 6.
Boulonnez à l’aide de quatre vis M6 l. 20mm, au total 16 boulons (vis et écrous). Dès lors, chaque base s’adapte à un pied. Pour la peinture de la base, plus tard, marquez au préalable les deux éléments pour les rassembler.
Insertion des manchons à visser des piétements aux châssis
Selon le schéma, vous avez désormais deux pieds gauches et deux pieds droits que nous allons nommer A1 et B1 (pour les pieds gauches) et A2 et B2 (pour les droits). A1 sera toujours situé à gauche sur le côté A des châssis tandis que A2 sera à droite. Idem pour B1 et B2. Placez les pieds à leurs endroits respectifs et pré-percez aux quatre coins de chaque châssis grâce aux deux trous visibles depuis la base du piétement. Percez chaque repère à la colonne (diamètre 11 mm et 20 mm de profondeur) et insérez les 16 manchons M6.
Insertion des manchons à visser du châssis aux piétements
Insérez une vis de 8 cm et de diamètre 8 mm à travers le troisième perçage de chaque piétement pour solidifier les pieds et les mettre d’équerre une fois montés.
Démontez ensuite les bases de piétement, tracez sur les châssis ce troisième perçage aux quatre coins puis percez à la perceuse à colonne à 13 mm de diamètre et 11 mm de profondeur (pour dissimuler la tête de vis) et ensuite totalement à diamètre 8.
Remontez les bases avec leurs pieds respectifs et visser les piétements à l’un des deux châssis. Mettez la table sur pied et percez, grâce à la perceuse portative, un à un les manchons dans l’épaisseur du pied en vous aidant du perçage des châssis (de 8 cm de profondeur sur la mèche). Avant de percer, vérifiez bien à mettre le pied à l’équerre et de conserver sa position pendant le perçage.
Démontez alors les bases et percez à diamètre 13 mm et profondeur 14 mm à travers le perçage précédent en utilisant, cette fois, la perceuse à colonne. Insérez ensuite quatre manchons dans les pieds.
Pose des deux traverses de soutien
Prenez les deux tourillons restants de 82,6 cm et insérez-les à travers les perçages des pieds. Percez ensuite dans la tranche le pied et le tourillon et recommencez cela pour chaque pied. Insérez l’autre tourillon pour fixer cet assemblage.
À la fin de cet assemblage, testez les trois positions, petite table, moyenne table et grande table à l’aide des cornières pour vous assurer que tout est bien réalisé !
Astuce Remix: Une couche de vernis peut être ajoutée pour apporter une nouveau look à votre meuble.

Etape 6: Finitions

Pour la peinture de vos pièces métallisées, vous pouvez recourir à deux alternatives : la peinture en bombe ou celle en époxy. Pour celle en bombe, passez au préalable un vernis pour protéger l’acier puis bombez vos pièces de peinture. Concernant la peinture en époxy, elle est souvent disponible dans les Techshop ou fablabs. C’est une finition industrielle qui offre une protection de l’acier ainsi qu’une large gamme de couleurs.
Percez les pièces de 3 mm à 3mm de diamètre et créez avec du fil de fer de 2 mm d’épaisseurs des crochets longs et solides pour les suspendre. Sablez chaque pièce de métal dans la cabine de sablage pour nettoyer le matériau et faciliter l’accroche de la peinture. Poudrez ensuite de peinture en n’oubliant pas de passer dans les interstices. La peinture magnétique se posera en une fine couche homogène.
Puis passez les pièces suspendues dans le four à 250° C, en veillant à ce qu’elles ne fassent pas de choc ou ne laissent tomber la poudre. Attendez ensuite dix minutes que les pièces montent en température et dès qu’elles atteignent environ 160/180° comptez encore dix minutes avant de les sortir définitivement du four.
Pour une deuxième couche (en cas de zone non-couverte), repassez-les une énième fois au four jusqu’à 160°C et répandez de la poudre à nouveau sur toute la pièce pour éviter que la couche précédente ne cuise trop. Le temps de cuisson reste le même, c’est-à-dire dix minutes. Laissez ensuite refroidir, sans y toucher. Vos pièces sont enfin terminées et prêtes à être incorporées à votre nouveau bureau !
Astuce Remix: Vous pouvez être beaucoup plus libres dans le choix des couleurs des modules. Le créateur a opté pour des couleurs primaires mais rien ne vous empêche d’être plus excentrique.
Retrouvez l’actualité d’Alphée Grand sur Issuu, Behance, Facebook, Instagram et Pinterest.
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution “CC BY-NC-SA 4.0”. Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International.
Crédits photo de couverture : Programme, Alphée Grand © Alphée Grand
À la rencontre des nouveaux créateurs
Vous êtes créateur et souhaitez présenter votre travail ?
Vous avez repéré un talent à nous faire partager ?
Ecrivez-nous : contact@ducotedechezvous.com